La ville de Tarascon-sur-Ariège

Tarascon sur Ariège et Banat

Site et monument historiques, Village de caractère à Tarascon-sur-Ariège
  • Ville et commune entre Préhistoire et pittoresque du Sabarthès

  • Communes de Tarascon-sur-Ariège et Banat

    Altitude : 463 m
    Situation : zone du Sabarthès dans les Pyrénées ariégeoises au carrefour des grottes et des grandes montagnes menant vers l'Andorre
    Nombre d'habitants : 3 334 
    Distance : Vicdessos 3 km-Les Cabannes 12 km

    La ville de Tarascon-sur-Ariège était autrefois un village fortifié et subordonné à un château des comtes de Foix celui de Lamothe, mentionné au XIIe siècle. Dotée dès le début du XIIIe siècle d’une charte comtale, Tarascon...
    Communes de Tarascon-sur-Ariège et Banat

    Altitude : 463 m
    Situation : zone du Sabarthès dans les Pyrénées ariégeoises au carrefour des grottes et des grandes montagnes menant vers l'Andorre
    Nombre d'habitants : 3 334 
    Distance : Vicdessos 3 km-Les Cabannes 12 km

    La ville de Tarascon-sur-Ariège était autrefois un village fortifié et subordonné à un château des comtes de Foix celui de Lamothe, mentionné au XIIe siècle. Dotée dès le début du XIIIe siècle d’une charte comtale, Tarascon accéléra son développement qu'elle bénéficia dès la fin du Moyen Âge avec l’instauration d’une grande foire devenant le bourg le plus important du bassin abritant des faubourgs en dehors des murs. Tarascon était le chef-lieu d’une châtellenie comtale dès le XIIIe siècle et on y autorisa une administration pré communale dirigée par des notables élus et nommés, les consuls. La vieille ville située en hauteur abrite la Tour du Castella, perchée sur un promontoire rocheux. Quelques monuments classés historiques sont présents l'intérieur de la cité (ou vieille ville) telle la tour médiévale Saint-Michel et son clocher du XIXe siècle et l'ancien temple protestant aujourd'hui église de la Daurade ("Dorado" en occitan rapport à la Vierge Dorée).
    Pendant les guerres de Religion, à la fin du XVIe siècle, Tarascon fut le théâtre de violents conflits et fut prise 3 fois, 2 fois par les protestants (le sieur Daudou) et 1 fois par les catholiques. Un temple fut bâti sur l'actuelle église de la Daurade. Dans le 3e tiers du XIXe siècle, on construisit des hauts fourneaux à Tarascon, dans le faubourg Sainte-Quitterie. Puis, en face de Sabart, sur le territoire de Quié, on érigea une usine de production d’aluminium et une centrale électrique à la fin des années 1930 dirigée par le groupe industriel Pechiney, qui perdurera jusqu'en 2003, date du rachat de l'entreprise par l'entreprise canadienne Alcan. 
    A quelques kilomètres de la vieille ville et située à l’entrée de la vallée du Vicdessos, l'église de Sabart fut la première église de la haute Ariège ayant donné son nom à tout le secteur : le Sabarthès. C’est un bâtiment préroman restauré qui conserve des vitraux du XIIIe siècle. 
    Près de Tarascon, le village de Banat est connu dans une charte très ancienne -du Xe siècle- et était auparavant constitué en deux parties : Banat-d'en-haut et Banat-d’en-bas. Non loin du village, se trouve le Parc de la Préhistoire, une attraction touristique fortement appréciée par les locaux et les touristes qui  plonge le visiteur au cœur du Paléolithique, période pyrénéenne des Hommes de Cro-Magnon dite magdalénienne. Aujourd'hui, Banat est une commune rattachée à Tarascon-sur-Ariège.

    Horaires de la Mairie de Tarascon sur Ariège
    30 avenue Victor Pilhes
    Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
À voir aussi