Voir les photos (2)

Suc et Sentenac - Commune de Val de Sos

Site et monument historiques, Village de caractère à Val-de-Sos
  • Deux villages typiques montagnards aujourd'hui fusionnés et délivrant un charme historique

  • Village de Suc-et-Sentenac (Commune de Val-de-Sos) 

    Altitude : 910 m
    Situation : dans la vallée du Vicdessos et dans le Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises 
    Nombre d'habitants: 54
    Distances : Vicdessos 8 km - Tarascon-sur-Ariège 24 km

    Ces deux villages de versant sont certainement en place avant l’an Mil et Sentenac était doté d’une église du premier art roman méridional bâtie un peu en dessous du village et dont on voit les vestiges dans l’actuel cimetière. L’église de Suc...
    Village de Suc-et-Sentenac (Commune de Val-de-Sos) 

    Altitude : 910 m
    Situation : dans la vallée du Vicdessos et dans le Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises 
    Nombre d'habitants: 54
    Distances : Vicdessos 8 km - Tarascon-sur-Ariège 24 km

    Ces deux villages de versant sont certainement en place avant l’an Mil et Sentenac était doté d’une église du premier art roman méridional bâtie un peu en dessous du village et dont on voit les vestiges dans l’actuel cimetière. L’église de Suc aurait aussi été romane, mais a été reconstruite et on ne conserve que des vestiges de colonnes romanes probablement issues du clocher de la première église.

    Comme nombre des villages de la soulane du Vicdessos, ceux de Suc et de Sentenac étaient pour partie dans la grande seigneurie de Quié au XIIe siècle.

    Les bordes de Suc, comme son nom l’indique, n’étaient encore au début du XVIIIe siècle que des hameaux de granges. Sous la pression démographique, ces hameaux devinrent des habitats permanents dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et on y construisit même une école à la fin du XIXe siècle.

    Dans les années 1850 à 1940, les gens du village de Suc (et non pas ceux des Bordes et de Sentenac) développèrent les activités de colportage pour pouvoir mieux vivre. Ce village, spécialisé dans la mercerie, puis la lunetterie et la bijouterie, s’était orienté vers le Massif Central. Comme les hommes partaient souvent comme ouvriers durant l’hiver, ce colportage était surtout le fait des femmes.


    Horaires d'ouverture de la mairie:
    vendredi : 9 h à 10 h 30

     
À voir aussi