Voir les photos (3)

Saurat

Site et monument historiques, Village de caractère à Saurat
  • Bourg centré sur la vallée et la grotte de Bédeilhac

  • Commune de Saurat

    Altitude : 678 m
    Situation : dans le Parc régional des Pyrénées ariégeoises entre la grotte de Bédeilhac et la vallée du même nom précédant le col de Port
    Nombre d'habitants : 619
    Distances : Tarascon-sur-Ariège 6 km

    Saurat est un gros village montagnard de caractère sur la route de Massat. 

    Le village de Saurat a conservé sa morphologie de quartiers associés, antérieure au Moyen Âge central et à la construction d’un château -aujourd’hui disparu- dans Saurat. C’était une...
    Commune de Saurat

    Altitude : 678 m
    Situation : dans le Parc régional des Pyrénées ariégeoises entre la grotte de Bédeilhac et la vallée du même nom précédant le col de Port
    Nombre d'habitants : 619
    Distances : Tarascon-sur-Ariège 6 km

    Saurat est un gros village montagnard de caractère sur la route de Massat. 

    Le village de Saurat a conservé sa morphologie de quartiers associés, antérieure au Moyen Âge central et à la construction d’un château -aujourd’hui disparu- dans Saurat. C’était une forteresse des seigneurs de Rabat qui fut récupérée par les comtes de Foix au XIIe siècle. Ces derniers construisirent le château de Montorgueil entre Saurat et Aynat et abandonnèrent la fortification de Saurat. Montorgueil fut probablement lui-même remplacé par le château de Calames au milieu du XIIIe siècle. Ces ruines sont situées en limite Est de la commune de Saurat.

    A la fin du Moyen Âge, ce gros village de 80 foyers imposés, comportait une forge de fer qui fut utilisée jusqu’au XXe siècle. A l’époque Moderne, mineurs (mines de fer, de pierres à chaux, d’ardoises, etc.), forgerons et charbonniers étaient nombreux à Saurat et le coup fut rude quand on leur interdit d’aller travailler en Espagne en 1765. En effet, nombreux étaient les ouvriers de la haute Ariège à s’expatrier une partie de l’année pour survivre, mais l’Etat considéra que cela représentait un danger pour l’industrie locale.

    Les multiples écarts et hameaux des versants se sont surtout développés après le Moyen Âge et furent très peuplés durant le maximum démographique du milieu du XIXe siècle : la commune comptait alors plus de 4400 habitants ! Aujourd'hui la commune ne compte plus que 644 hab. environ. mais conserve son authenticité de caractère avec ses églises ainsi que ses monuments aux alentours tels le château de Miramont et la tour du Calamès.

    Horaires ouvertures de la mairie :
    lundi au vendredi : 14 h-17 h
    samedi : 10 h à 12 h (accueil assuré par le maire) 
À voir aussi