Voir les photos (2)

Quié

Village de caractère à Quié
  • Village de caractère dépourvue d'église au pied du massif du même nom

  • Commune de Quié 

    Altitude : 475 m
    Situation :  se situe dans l'agglomération de Tarascon-sur-Ariège entre son massif du même nom et la vallée du Vicdessos dans le Sabarthès
    Nombre d'habitants : 200
    Distances : Tarascon-sur-Ariège 0,3 km - Vicdessos 15 km

    Commune voisine de Tarascon-sur-Ariège, Quié est aussi l'une des rares communes pyrénéennes à ne posséder aucune église. 

    Dans les falaises des montagnes de Quié, les entrées des grottes de Sakany ont livré des vestiges du magdalénien...
    Commune de Quié 

    Altitude : 475 m
    Situation :  se situe dans l'agglomération de Tarascon-sur-Ariège entre son massif du même nom et la vallée du Vicdessos dans le Sabarthès
    Nombre d'habitants : 200
    Distances : Tarascon-sur-Ariège 0,3 km - Vicdessos 15 km

    Commune voisine de Tarascon-sur-Ariège, Quié est aussi l'une des rares communes pyrénéennes à ne posséder aucune église. 

    Dans les falaises des montagnes de Quié, les entrées des grottes de Sakany ont livré des vestiges du magdalénien final, de l’âge du bronze et du Moyen Âge.
    Le village de Quié fut fortifié et groupé au pied de son château médiéval. Il s’agissait d’une des plus puissantes seigneuries de la haute Ariège -aux XIe et XIIe siècles- qui prit le nom de Quié.
    Sur la commune existait aussi un autre ouvrage fortifié nommé Roquemaure, dépendant des comtes, probablement plus ancien que le château de Quié et abandonné au XIIe siècle.
    La famille de Quié disparut au cours du Moyen Âge et le château fut finalement récupéré par les comtes de Foix qui en firent le centre d’une châtellenie. La ville de Tarascon munie de franchises d’impôts et d’une foire devint -dès le XIIIe siècle- le pôle principal du bassin.
    Dès le XIIIe siècle, on mentionne un forgeron à Quié et le village comptait 3 forges de fer au XVIIe siècle.

    C’est à la fin des années 1920 -quand augmenta la demande en aluminium- que fut construite l’usine électrométallurgique de Sabart. On l’associa à une chute d’eau, sortie d’une conduite qui provient du barrage entre Auzat et Vicdessos et à des turbines électriques. Elle faisait partie d’un groupement d’usines Pechiney avec celles d’Auzat et de Mercus.

    Horaires ouverture de la mairie :
    mardi, mercredi et vendredi : 9 h à 12 h et 13 h 30 à 17 h 00
    jeudi : 8 h-12 h