Voir les photos (2)

Capoulet-et-Junac

Site et monument historiques, Village de caractère à Capoulet-et-Junac
  • Le village pittoresque en pleine vallée et au cœur du PNR des Pyrénées ariégeoises

  • Commune de Capoulet-et-Junac

    Altitude : 560 m
    Situation : dans la vallée du Vicdessos, à quelques kilomètres de Niaux et proche de Miglos, en direction de Vicdessos et d'Auzat 
    Nombre d'habitants : 183
    Distances : Vicdessos 2 km-Tarascon-sur-Ariège 4 km. 

    Ces deux villages aujourd'hui fusionnés, sur les deux rives du Vicdessos ont une histoire assez différente. Plus ancien, Junac est doté d’une église esseulée car l’habitat a glissé au Moyen Âge central au pied d’un château. Les seigneurs...
    Commune de Capoulet-et-Junac

    Altitude : 560 m
    Situation : dans la vallée du Vicdessos, à quelques kilomètres de Niaux et proche de Miglos, en direction de Vicdessos et d'Auzat 
    Nombre d'habitants : 183
    Distances : Vicdessos 2 km-Tarascon-sur-Ariège 4 km. 

    Ces deux villages aujourd'hui fusionnés, sur les deux rives du Vicdessos ont une histoire assez différente. Plus ancien, Junac est doté d’une église esseulée car l’habitat a glissé au Moyen Âge central au pied d’un château. Les seigneurs de Junac qui y vivaient sont largement impliqués dans l’hérésie cathare au début du XIVe siècle. De peur d’être dénoncés à l’Inquisition, les fils du seigneur tuèrent le père du forgeron du lieu. Tous furent dénoncés et la seigneurie changea de main.

    Le village de Capoulet fut aussi créé au Moyen Âge mais à partir de l’érection d’une commanderie des Hospitaliers de St-Jean-de-Jérusalem (et non pas des Templiers). Le village ne grossit pas assez pour être érigé en paroisse : Capoulet est le diminutif de capela, la chapelle. Sous la route, on peut encore admirer les vestiges de la tour de la commanderie juchée sur une motte très symbolique mais peu défensive. Au Moyen Âge, cette commanderie était peu active, le plus souvent gérée en fermage : à la fin du XIVe siècle, elle fut déclarée désertée tout comme son moulin. Elle devint un peu plus importante au XVIIe siècle et ses biens furent nationalisés par la Révolution, comme tous les biens du clergé.

    De 1911 à 1932, quand le tramway circulait de Tarascon à Auzat, Capoulet était une station.

    Horaires ouverture de la mairie :
    lundi : 10 h-11 h 30
    vendredi : 16 h-17 h 30